11è Forum des élu-es et mandaté-es organisé par l’UD CGT 93 le 22 mars 2017



jeudi 2 mars 2017

Mercredi 22 mars 2017 à partir de 8h30
Auditorium de la Bourse Départementale du Travail
1 place de la libération - Bobigny - T1 : Libération

Quelles stratégies syndicales, quels
rôles des IRP, face aux mutations du
travail ?

Avec la participation de :

Danièle Linhart, sociologue, travaille sur
l’évolution du travail et de l’emploi, directrice
de recherches émérite au CNRS, membre
du laboratoire GTM-CRESPPA UMR-CNRSUniversités
de Paris 8 et Paris 10. Livres : La
comédie humaine du travail, Le travail idées
reçues, Travailler sans les autres ?

Sophie Béroud, docteur en science politique de
l’Institut d’Études politiques de Paris. Membre
d’ATTAC, elle est maître de conférences en
science politique à l’université Lyon-II.Livres :
La lutte continue, les conflits du travail dans
la France contemporaines, quand le travail se
précarise, quelles résistances collectives….

Sophie Binet, est dirigeante confédérale de la
CGT, membre des collectifs réduction du temps
de travail, et démocratie sociale. elle est aussi
secrétaire générale adjointe de la CGT des cadres
et techniciens (UGICT-CGT), qui intervient
notamment sur le droit à la déconnexion et le
management.

Des élu(e)s des institutions représentatives
des personnels d’entreprises et du service
public.

Dans l’industrie et les services, le tournant du
numérique, les mutations dans les pratiques de travail,
la précarisation des contrats de travail, le management,
modifient les modes de production, d’organisation,
de relations, ce qui n’est pas sans conséquences sur
les comportements, les mentalités des salariés, leur
culture du travail, leur rapport avec le collectif , le
syndicalisme.

Le Forum propose un état des lieux de l’évolution du
travail qui concerne aussi bien le privé et le public.
Des pratiques qui interrogent le collectif.

Ces changements interviennent sur l’idée que nous
nous faisons du sens du travail, sur les relations entre
employeurs et salariés, sur les relations entre salariés,
sur les collectifs et donc interroge le développement
et le rôle du syndicalisme dans les lieux de travail.
Les institutions représentatives du personnel
(enjeux entre l’économique, le social, le
culturel).

Les institutions représentatives du personnel
sont directement concernées là où elles existent.
Délégation du personnel, comité d’entreprise, conseil
d’administration, CHSCT...dans leurs fonctions
respectives sont confrontés à un objectif primordial
qui est de faire vivre les solidarités en développant
le collectif dans un monde qui a contrario isole,
individualise, oppose.

La diversité et le contenu des luttes sociales.
Comment évoluent les luttes sociales face aux stratégies
politiques et patronales qui enferment la réflexion sur
le travail dans une logique de rentabilité, de profits, de
gestion comptable.

Un enjeu de transformation sociale.

Une logique qui a pour effet d’enfermer le travail,
de penser le travail dans l’esprit et les valeurs du
capitalisme et qui s’interdit d’imaginer d’autres,
potentialités, d’autres modèles sociaux qui verraient
le jour à partir d’une mise en oeuvre de l’intelligence
collective du monde du travail au service de l’intérêt
général.

Après-midi projection du film La Sociale

Déroulement de la Journée : 8h30 : accueil des participants-Inscriptions-achat des tickets repas (5€) 9h00 à 12h30 : Débat « Quelles stratégies syndicales, quels rôles des IRP, face aux mutations du travail ? » 12h30 à 14h00 : Repas pris en commun à Partir de 14h00 : Projection du film La Sociale, de Gilles PERRET. En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de Français.