Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil Infos pratiques Chiffres clés


Assurance-chômage


dimanche 1er juillet 2007 - Réagir Imprimez

Montants au 1er juillet 2007

Le conseil d’administration de l’Unedic a décidé de relever les allocations de chômage de 1,95 % à compter du 1er juillet 2007. Cette augmentation ridicule représente moins que le prix d’une baguette de pain alors que les conditions d’indemnisation éliminent du régime plus de 60 000 chômeurs par mois et que la situation de l’emploi permet à l’Unedic d’enregistrer des contisations supplémentaires.

Montant des allocations d’assurance chômage du 01/07/2007 au 30/06/2008
Nature des allocationsMontant applicable par jourMinimum journalier
Allocation d’aide au retour à l’emploi [1]

Allocation unique dégressive au taux normal (ATN) [1]

40,4 % du salaire journalier de référence (SJR)
+ 10,66 € ou 57,4 % du SJR si plus favorable
26,01 € [2]
Allocation unique dégressive au taux dégressif [3]ANT affectée d’un % de dégressivité par période
de 182 jours
(-8%, -15%, -17%)
18,64 €
ou 23,36 € [4]
Allocation de retour à l’emploi-formation (ARE-formation)40,4 % du salaire journalier de référence (SJR) + 10,66 % ou 57,4 % du SJR si plus favorable17,92 €
ou 26,52 € [3]

Montant applicable et minimum journalier

Pour connaître le montant brut de l’allocation, l’Assedic applique deux méthodes de calcul :

- soit 40,4 % du salaire journalier de référence plus une partie fixe de 10,66 € par jour ;
- soit 57,4 % du salaire journalier de référence.

Le montant le plus favorable pour le chômeur est retenu par l’Assedic. Ce montant ne peut pas être inférieur à 26,01 €, ni être supérieur à 75 % du salaire journalier de référence.

Salaire journalier de référence

Le salaire journalier de référence (SJR) sert de base pour calculer le montant de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE). Pour déterminer le SJR, l’Assedic totalise les salaires mensuels bruts correspondant à la période de référence (PR) du salarié privé d’emploi (6 ou 12 derniers mois civiles selon le cas), puis elle divise le total obtenu par le nombre de jours calendaires (dimanches inclus) correspondant à cette PR. Les périodes de suspension du contrat de travail (grève, maladie, etc.) n’ayant pas donné lieu à un salaire normal sont neutralisés.

Cette période de référence est déterminée par la durée d’affiliation au régime d’assurance chômage retenue pour l’ouverture des droits (6 ou 12 mois). Le terme de la période de référence est la fin du mois civil précédant le dernier jour de travail payé.

Allocation de retour à l’emploi-formation

Si le demandeur d’emploi entreprend une période de formation inscrite dans le projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE), il perçoit une allocation de retour à l’emploi formation (ARE-formation - l’allocation d’aide au retour à l’emploi change de nom), qui ne peut pas être inférieure à 18,64 € (26,52 € pour les allocataires encore couverts par la convention du 1er janvier 1997).

Pour les bénéficiaires de l’ARE-formation qui suivent un stage éloigné de leur domicile, les bases de calcul :

- de l’indemnité journalière de transport sont fixées à 1,47 € pour une distance comprise entre 15 km et 250 km et à 2,38 € pour une distance supérieure à 250 km ;
- de l’indemnité journalière d’hébergement sont fixées à 3,62 € pour une distance comprise entre 50 km et 250 km et à 4,53 € pour une distance supérieure à 250 km.

Notes

[1Versée sans dégressivité depuis le 1er juillet 2001 aux chômeurs couverts par la convention du 1er janvier 2001 et à ceux en cours d’indemnisation au 30 juin 2001 qui ont opté pour le Pare.

[2A condition de ne pas dépasser 75 % du SJR.

[3Versée aux chômeurs en cours d’indemnisation au 30 juin 2001 qui n’ont pas opté pour le Pare ; ils restent couverts par la convention du 1er janvier 1997.

[4pour les chômeurs âgés de plus de 52 ans et vingt ans d’activité.