Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil Luttes & succès


APPEL URGENT à la solidarité syndicale pour notre camarade victime de discrimination syndicale chez PAPREC à La Courneuve


vendredi 18 août 2017 - Réagir Imprimez

APPEL URGENT à la solidarité syndicale pour lui permettre de résister

De la répression syndicale à l’acharnement anti-CGT, son employeur PAPREC cultive la répression syndicale, les méthodes coercitives et le non-respect du droit.

M. Mahamadou KANTÉ, salarié, syndicaliste CGT, salarié protégé, victime de discrimination syndicale, est sans salaire depuis 2016, et sous le coup d’une double procédure de licenciement. La première initiée le 20 décembre, rejetée le 21 février par l’Inspection du Travail et faisant l’objet d’un recours hiérarchique de Paprec
contre la décision de l’inspection du travail le 11 avril. La deuxième demande d’autorisation de licenciement datant du 08 juin 2017 ; soit deux procédures de licenciement simultanées qui témoignent de l’acharnement de l’employeur.

Mahamadou est aujourd’hui menacé d’expulsion, ses créances s’élevant à plus 6000 euros.

Historique :

L’acharnement de Paprec contre Mahamadou Kanté continue.
Pressions, intimidations, procédures de licenciement en contradiction avec l’avis de l’inspection du travail et de la loi... Paprec Île-de-France continue d’exercer ses pratiques ignobles à l’égard de Mahamadou Kanté, représentant de la section syndicale CGT de l’entreprise.

Le 6 décembre 2016, deux mois après sa désignation en tant que représentant de la section syndicale CGT dans l’entreprise Paprec Île-de-France, Mahamadou Kanté reçoit sa première mise-à-pied à titre conservatoire. Suite au rejet de la demande d’autorisation de licenciement par l’inspection du travail, l’entreprise a tout tenté pour licencier Mahamadou : mutation forcée, intimidation pour lui faire signer une fiche de poste déqualifiante (jusqu’à l’enfermer dans son bureau), recours hiérarchique contre l’avis de l’inspection du travail... jusqu’à une nouvelle procédure de licenciement, dont l’entretien préalable a eu lieu le 2 juin.

L’Union Locale CGT et l’UD de la Courneuve ont produit un communiqué le 24 mai dernier pour protester « avec la plus vive énergie contre ces méthodes coercitives d’un autre autre âge ». Elles réitèrent leur soutien à Mahamadou, s’engageant à l’appuyer dans toutes ses démarches pour faire valoir ses droits, et se réservant le droit de poursuivre Paprec en justice. Les libertés syndicales sont le pilier de la démocratie.

Paprec doit le respecter.

Pour soutenir financièrement l’action de Mahamadou, vous pouvez envoyer des chèques à l’ordre de L’UNION LOCALE CGT LA COURNEUVE (soutien Mahmadou KANTÉ) : Adresse UL LA COURNEUVE – 26 avenue Gabriel Péri - 93120 LA COURNEUVE.


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :