Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil Communiqués et tracts


Communiqué de l’Union locale CGT de l’aéroport Roissy-CDG suite à la décision de la Ministre El Khomri d’autoriser le licenciement de notre camarade d’Air France


mardi 9 août 2016 - Réagir Imprimez

La Ministre du travail vient d’autoriser Air France à licencier notre camarade, délégué CGT du secteur de la maintenance, après recours contre la décision de l’Inspection du travail qui s’y était opposé. Elle lui reproche une « faute lourde » commise, le 5 octobre 2015, pour avoir bousculé un agent de sécurité d’un prestataire d’Air France, à l’occasion de cette grève au cours de laquelle des centaines de travailleurs, excédés par l’annonce d’un énième plan d’austérité, avaient envahi une réunion du comité central d’entreprise et bousculé plusieurs directeurs.

L’Inspection du travail avait minutieusement motivé sa décision et refusé le licenciement. Le ministère du travail, par un torchon bâclé d’une page, soutient la demande de la direction d’Air France de licencier notre camarade, écartant, dans une mauvaise foi manifeste, de nombreux éléments matériels à décharge pour notre délégué.

L’affaire va être portée devant le Tribunal administratif, mais dans l’attente, le licenciement sera effectif.

Le gouvernement montre, chaque jour, par la politique qu’il met en œuvre, qu’il est dans le camp opposé à celui des travailleurs. C’est conformément aux intérêts qu’il défend, ceux du patronat, qu’il a pris cette décision. Elle répond à une commande politique. La classe dirigeante a été effrayée par la colère des travailleurs qui s’est abattue sur elle à l’occasion de la grève du 5 octobre dernier.

Ce printemps, la classe ouvrière et la jeunesse se sont mobilisés massivement contre la loi « Travail » et l’austérité. La répression policière et judiciaire qui ont suivi, comme cette décision d’autoriser le licenciement de notre camarade, ont pour objectif d’essayer de nous décourager. C’est une décision politique qui ne nous surprend pas.

Cette représaille administrative contre notre camarade ne parviendra pas à nous intimider. Notre organisation travaille à la contre-attaque et maintient son implication totale dans cette bataille. Le procès pénal qui se tiendra les 27 et 28 septembre à Bobigny, à l’encontre de 16 de nos camarades d’Air France, toujours en lien avec la grève du 5 octobre, sera l’occasion d’un rassemblement de lutte pour les soutenir. Nous appelons tous les travailleurs de l’aéroport de Roissy à la mobilisation à cette occasion.

Nous œuvrons pour que ce rassemblement, comme la mobilisation du 15 septembre contre la politique du gouvernement et sa loi « Travail », ouvrent une perspective de lutte massive et victorieuse contre le patronat et le gouvernement, en défense de nos intérêts de travailleurs, de jeunes et de retraités.

Réintégration des militants CGT licenciés d’Air France !
Relaxe pour nos camarades d’Air France renvoyés devant le tribunal correctionnel !
A bas les mesures d’austérité contre les travailleurs dans l’aérien !
A bas le gouvernement au service de la classe dirigeante !

Roissy-CDG, le 9 août 2016


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :