Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil Actualités


Air France fait fuiter dans la presse l’annonce de son prochain plan de suppression de 5 000 emplois


mercredi 14 janvier 2015 - Réagir Imprimez

La presse annonce ces jours-ci qu’un nouveau plan de suppression de milliers d’emplois serait en préparation chez Air France. Le chiffre annoncé est de 5 000. Pour l’heure, Air France dément, mais la méthode est bien connue. Il s’agit d’abord de tester les réactions des salariés et des syndicats avant d’en faire l’annonce officielle et d’exercer une pression sur eux avant d’ouvrir des négociations. Nous pensons que cette annonce est tout à fait crédible et qu’il faut s’y préparer.

Ces dernières années, la compagnie a supprimé 10 000 emplois et a dénoncé l’ensemble des conventions d’entreprise. La renégociation générale qui a suivi a abouti à une régression sociale sans précédent. La baisse drastique des effectifs a provoqué une dégradation majeure des conditions de travail. Les externalisations d’activités vers la sous-traitance s’accélèrent et de grandes menaces pèsent sur l’escale en particulier (personnels au sol d’Air France au passage et sur les pistes). Les sous-traitants d’Air France ont de leur coté fait subir à leurs salariés des mesures plus pénibles encore pour répondre aux exigences de la compagnie en terme de coûts des prestations d’assistance en escale. Les salaires y sont bien plus faibles que chez leur donneur d’ordres et les conditions de travail plus dures encore.

Toutes ces mesures visent à augmenter la productivité et les rendements afin de satisfaire les exigences de profit de la classe capitaliste. Mais dans un environnement extrêmement concurrentiel et en situation de crise économique, elles n’ont pas, jusqu’ici, satisfait pleinement les actionnaires. Les bénéfices sont, pour eux, insuffisants. Ils exigent des travailleurs toujours plus de sacrifices. Un nouveau plan de suppression de milliers d’emplois est donc à craindre, entre autre mesures.

La direction de la compagnie, relayée par certaines organisations syndicales, a fait passer les premiers plans d’austérité en défendant l’idée qu’il y aura, plus tard, "retour à meilleure fortune" comme ils disent, c’est à dire que les sacrifices consentis par les salariés seront récompensés en cas d’amélioration de la situation économique. Mais aucune amélioration ne se profile. Au contraire. C’est une régression sociale à long terme qui est à l’ordre du jour.

Seule une mobilisation massive des salariés d’AIr France, de ses filiales et de ses sous-traitants, unis dans le combat commun pour défendre les intérêts des salariés, peut empêcher que de nouveaux coups nous soient portés.

Tant que les capitalistes détiendront les entreprises, ils la géreront dans le seul but de défendre leurs profits. Seule la remise en cause de leur contrôle sur l’économie et la société peut mettre un terme à ce marasme économique et social et aux attaques que nous subissons sans cesse.

Retrait des plans d’austérité chez Air France et partout dans l’aérien !
Préparons-nous à livrer bataille contre le nouveau plan de suppressions d’emplois !


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :