Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil Après le boulot... Bouquins


La position du tireur couché (BD)


par Jean-Patrick Manchette (scénario) et Jacques Tardi (dessins)

jeudi 23 décembre 2010 - Réagir Imprimez
GIF - 52.2 ko

Parce qu’il n’a encore rien trouvé de mieux chez les auteurs de la nouvelle génération, Tardi a repris La position du tireur couché, un des classiques de l’écrivain.

"Les romans de Manchette deviennent intéressants car on regarde les années 70 comme auparavant les années 50. Quand j’adapte Manchette, je ne change rien. J’ai le plus grand respect pour son texte. L’écriture de Manchette donne une définition du personnage dans ses habitudes, son environnement. Les personnages sont dans leur logique."

Celle de Martin Terrier est assez simple pour ne pas dire simpliste. Oui, cet homme est bête. Bête d’avoir cru que son amour de jeunesse, Alice Freux, l’attendrait dix ans sans aller voir ailleurs. Bête d’avoir choisi de stopper sa carrière de tueur à gages après un dernier contrat juteux avec l’Américain Cox. Dans un cas comme dans l’autre, il ne maîtrise rien malgré un plan de bataille bien établi par sa petite cervelle de piaf. Et forcément, ça tourne au bain de sang dans des règlements de compte à couteaux tirés.

Du polar d’école ! Sur ce récit sanglant, Tardi batit un univers d’une noirceur à faire pâlir un corbeau. Dans ses planches en noir et blanc résonnent les coups de feu et les morts par dizaines. Son Paris touche les bas-fonds et nous enveloppe dans une atmosphère sombre. Son Terrier perdant et perdu passe comme la deuxième lame vers un destin d’anti-héros. Tardi-Manchette, un duo magistral !

Editions Futuropolis


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :