Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil Après le boulot... Bouquins


GAZA 1956, en marge de l’histoire (BD)


de Joe Sacco

jeudi 23 décembre 2010 - Réagir Imprimez
GIF - 16.3 ko

Depuis une quinzaine d’années, Joe Sacco a scruté les tragédies de notre temps à hauteur d’hommes, parmi ceux qui, en Palestine occupée ou dans la Bosnie à feu et à sang, sont toujours, acteurs ou victimes, dépassés par les événements. Il pratique le grand reportage en bande dessinée, tirant d’enquêtes approfondies sur le terrain des récits denses, hyperréalistes, d’une vibrante authenticité. En 2003, il décidait de passer plusieurs semaines à Gaza pour enquêter sur le massacre oublié, occulté, en novembre 1956, de quelque deux cent soixante-quinze civils par l’armée israélienne.

Ce qu’il raconte ressemble au journal d’une enquête incertaine, où la recherche des témoins est une aventure en soi, où la confrontation des versions montre les failles d’une mémoire hétéroclite et fragile, d’où émerge un puzzle de faits et d’impressions mêlés. Dans le même temps, Sacco est confronté à la réalité quotidienne des camps de réfugiés en 2003, aux humiliations, au désespoir, mais aussi aux révoltes sporadiques suivies de la destruction au bulldozer des maisons « suspectes » par l’armée israélienne...

On connaissait l’acuité quasi photogra­phique du dessinateur quand il met en images ce qu’il a vu et vécu. Il révèle en plus, cette fois, un sens dramatique exceptionnel pour reconstituer, par la seule imagination, cette lointaine journée tragique arrachée aux souvenirs de ses interlocuteurs. Dans ce saisissant télescopage entre le passé et le présent, Joe Sacco repousse les limites d’un genre qu’il a pratiquement inventé, et met en scène avec une rare puissance évocatrice un demi-siècle de souffrances des Gazaouis, « coincés dans les méandres d’un destin cruel ».

Editions Futuropolis


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :