Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil Sections Syndicales CGT ADP Roissy


Négociations salariales ADP 2006


Compte-rendu des négociations

vendredi 7 avril 2006 - Réagir Imprimez

Lors de la réunion du 29/03, la direction nous avait averti que la réunion du 04/04 ne serait qu’une séance de signatures par les OS.

En fait la direction a tout de même fait évolué (très peu) ses propositions pour nos salaires 2006.

Rappel des propositions :

- Augmentation générale de +1,4% au 1er juin 2006, soit +0,82% ramené sur l’année (la première proposition était aussi de 1,4% en juillet, ce qui excluait la prime de juin de l’augmentation)

- Augmentation générale de +0,3% au 1er novembre 2006 à la condition que le taux de marge brute (EBE/CA : Excédent Brut d’Exploitation divisé par le Chiffre d’Affaire) soit supérieur à 34,2% (estimé à 33,7% dans la prévision du budget 2006). Ce qui, ramené sur l’année 2006, donnerait une augmentation générale de +0,87%

- Revalorisation des plus bas salaires de 1% (+1% pour le 110 puis dégressif jusqu’au 123 ; échelons 251 et 252 légèrement augmentés eux aussi puisque l’échelon 123 correspond au 252)

- Prime "Borloo" de 100 € (dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité Sociale)

- Engagement de réunir les OS en octobre 2006 pour examiner l’applicabilité du +0,3% et de négocier la révision du dispositif de rémunération variable des cadres (ou "gratification cadres")

- Alignement du SUFA sur le montant versé à l’échelon 305 (contre 304 actuellement)

- Prime exceptionnelle non reconductible spécifique aux agents en fin de grille depuis au moins 38 mois et ayant 21 ans d’ancienneté au 01/11/06 : 1B : 90€ ; 2B : 120€ ; 2C1 : 150 € ; 2C2 : 170 € ; cadres 3A et 3B : 230 €

Le montant global de ces mesures est de 5,7 M€

La nouveauté c’est que la direction a proposé un curieux marchandage en fonction de la représentativité (le % de voix obtenues aux dernières élections) des syndicats signataires pour le montant du bonus "Borloo" (aussi appelé prime uniforme) :

- Si ce % est inférieur à 25% : pas de prime

- Si ce % est entre 25 et 35% : 100€

- Si ce % est entre 25 et 35% : 150€

- Si ce % est supérieur à 45% : 180€

Ce petit jeu semble plus être une tactique pour détourner les syndicats de ce qui devrait être selon nous la revendication principale : la revalorisation du salaire de base. Et effectivement, la deuxième partie de la réunion n’a concerné que cette prime ponctuelle et sur son montant selon les scénarios de signatures...

FO a déclaré qu’il serait a priori et pour l’instant disposé à signer cet accord.

Estimant légitime de ne pas s’appauvrir en travaillant, le SICTAM a renouvelé son exigence d’une augmentation générale des salaires de base +6,3% dès le 1er janvier 2006, pour récupérer le pouvoir d’achat perdu depuis 2002 [1].

Nous avons aussi critiqué l’augmentation de +0,3% en fonction du ratio EBE/CA [2]. Cet objectif d’intéressement déguisé est particulièrement pervers puisque la principale variable d’ajustement de l’EBE sera, comme souvent, les frais de personnel. C’est une incitation à ne pas remplacer des départs, à ne pas requalifier les postes qui le mériteraient, etc...

Rémunération des cadres

La réunion a aussi confirmé son intention de faire évoluer la rémunération des cadres en augmentant la part variable liée au mérite. Actuellement la part variable n’est que de 2,5% alors qu’elle est de 10% dans les autres entreprises comparables. Cela sera abordé lors des négociations salariales prévues en octobre (clause de revoyure).

Le SICTAM a demandé que la direction fournisse des éléments de réflexion qui démontrerait l’efficacité réelle d’une rémunération dont la part indexée sur le mérite augmenterait.

Comme au football ou dans tout sport collectif c’est une très mauvaise idée de donner une prime à chaque buteur. Cela encourage les comportements individualistes, nuit à l’esprit d’équipe et au final à ses performances. Des psychologues et sociologues du travail ont constaté les mêmes effets pervers dans le monde de l’entreprise.

Nous proposons à chacun, cadres mais aussi maîtrises et hautes maîtrises (puisque le mode de management suit celui des cadres), de réfléchir ensemble à la manière dont ils conçoivent évaluation et rémunération.

L’ouverture des signatures par les Organisations Syndicales est fixée au 10 avril 2006.

Notes

[2Excédent Brut d’Exploitation divisé par le Chiffre d’Affaires


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :