Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil Sections Syndicales CGT ADP Roissy

ADP : NEGOCIATIONS SUR LE TRAVAIL DE NUIT


"Temps modernes, horaires antiques "


mardi 5 septembre 2006 - Réagir Imprimez

Les temps modernes - ChaplinDepuis l’échec de la négociation de 2003 sur le travail de nuit, la direction entame de nouvelles négociations avec un esprit revanchard. Elle entend regagner "le temps perdu" grâce à un possible accord collectif qui pourrait être moins favorable que les dispositions actuelles. Ce serait en effet une arme redoutable pour alourdir le temps de travail des salariés « travailleurs de nuit » .

Etat des lieux et contexte

Nombreux sont les agents aujourd’hui dont le travail est organisé et cela depuis bien longtemps en 2X12. (Parcs, PCI, AIA, PCO, CTFE, Techniciens, etc.) Ceux-ci et c’est bien légitime, voudraient que cette
organisation de leur vie, au et en dehors du travail, puisse continuer d’exister. Ceux qui composent tous les nouveaux groupes de travail (ERP, PEXAS, Coordos, etc.) dont les horaires ont été drastiquement réduits à une moyenne journalière qui avoisine les 8h30 (autant dire que c’est du 3X8) aspirent à une évolution vers des vacations plus longues.

Car ayant fait l’expérience du 3X8, ils en ont vérifié les effets destructeurs et aspirent, comme l’ont exprimé fortement les ERP au
travers de leurs actions, à obtenir des rythmes de travail mieux adaptés.
Objectifs de la direction Sous couvert de vouloir respecter la loi sur le travail de nuit, elle tente à travers un odieux chantage aux 12h d’opérer une profonde mutation, visant à transformer profondément l’organisation du travail détériorant ainsi les conditions de vie des salariés.

Elle dévoile en effet son véritable objectif en déclarant dans le préambule du projet d’accord soumis à négociations : « La direction a
pris la décision d’engager la négociation d’un accord dérogatoire aux dispositions légales relatives au travail de nuit. Toutefois, la mise en
oeuvre de ces dérogations est subordonnée à l’organisation des horaires de travail dans le respect de la durée conventionnelle de travail effectif définie par l’accord d’ARTT du 31 janvier 2000, complété par l’accord relatif à la journée de solidarité du 29 mars 2005 : 1569 heures
pour les agents en horaire administratif, atelier et semi continu et 1501 heures pour les agents en horaires continus, 204 jours pour les cadres (durées à temps plein)
 ».
Les dérogations prévues par la loi sont évidemment faites pour ménager les effets de cette loi sur l’existant. Les organisations du travail déjà existantes et qui dérogeaient déjà à la réglementation.

Notre analyse du projet d’accord

- Retour à la stricte définition de la durée maximale journalière à 8h00, sans distinction des types de vacations (matin, soirée, nuit).

- Définition floue des dérogations, de leur raison d’être, sans précision des groupes de travail qui seraient concernés, ni des grilles horaires qu’elles induiraient (2X12 ou mixage d’amplitudes diverses).

- Volonté de voir augmentée la période de modulation hebdomadaire en fixant la borne mini à 24h au lieu de 28h et la borne maxi à 48h au lieu de 42h. C’est une difficulté supplémentaire car cette possibilité dépend de l’avis des signataires de l’accord 35H.

- Instauration d’organisations du temps de travail mixtes avec des amplitudes maximales de 10h, exceptionnellement de 12h, et pourquoi pas de 8h.

- Réduction des temps de pause et chasse aux "temps morts", en contradiction avec tout ce que prévoit pourtant explicitement la réglementation (code du travail et manuel de gestion). Est-ce ainsi que la direction entend améliorer la protection de la santé des salarié.e.s travailleurs de nuit ?

- Détermination des groupes de travail concernés par les dérogations suspendue à l’avis du service de santé au travail selon des critères non encore connus.
Serait-ce une manière d’impliquer les médecins du travail pour leur faire
supporter une part des responsabilités des possibles changements et qui ne seraient pas de leur fait ?

- Refus de prévoir de meilleures contreparties à travers le paiement de la majoration de nuit de 21H à 22H et repos compensateur égal à 1% du temps considéré comme travail de nuit (270hX1/100=2h70 par an, c’est royal !)

- Les dispositions contenues dans cet accord viendraient annuler toute
mesure plus favorable, ce serait vraiment un grand progrès !

L’avis de la CGT
Alors que depuis des années l’exigence de voir une réelle prise en compte des difficultés et de la pénibilité du travail en service continu, on assiste au contraire depuis l’accord 35H avec l’annualisation du temps de travail, à des attaques incessantes de la part de la direction pour
augmenter le temps de travail par l’intensification des rythmes de travail (exemple, la politique menée depuis des années à l’escale).

Les traits de cette offensive sont connus et depuis la privatisation de l’entreprise on assiste à une accélération de la mise en oeuvre d’une politique néolibérale agressive.
- Déréglementation et organisation du processus de travail,
- Suppression d’emplois et/ou de structures (downsizing),
- Décentralisation productive,
- Précarisation des rapports de travail,
- Accroissement de la productivité...

Il est temps que les salarié.e.s concerné.e.s interviennent dans les débats et fassent connaître leurs souhaits, comme certains ont su déjà le faire.

La CGT mettra tout en oeuvre pour permettre aux salarié.e.s d’exprimer leur volonté en se mobilisant pour constituer une véritable force pour contrecarrer les plans de la direction.

PDF - 71.7 ko
Négociations Travail de Nuit

Télécharger le tract en version PDF


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :